PASSION MARILYN M.

Bienvenue sur mon blog dédié à l’éternelle Marilyn

  • Accueil
  • > Recherche : photo marilyn dans rivière sans retour

9 avril, 2012

Adjugé / Vendu … suite !

Classé dans : NEWS DIVERSES,Non classé — marilynetlouisXIV @ 11:13

re bonjour à toutes et à tous !

Dans mon article du 5 mars dernier je vous avais parlé de la vente aux enchères de Julien’s Auction, « Hollywood Legend », dans laquelle figuraient nombre de pièces relatives à Marilyn, photos diverses et variées de De Diennes et Barris, entre autres, et objets pour beaucoup venant de la siccession de Whitey (Allan Snyder, son ancien maquilleur, mais ça, vous le savez déjà !).

Bref, je viens d’aller voir un peu sur leur site pour avoir une idée des résultats obtenus et voici un petit aperçu …!

déjà, voici le lien avec le catalogue, si vous voulez le feuilleter : http://www.juliensauctions.com/auctions/2012/hollywood-legends/icatalog.html#/1/

Pour vous donner une idée, voici un rocking chair, dont on va dire qu’il est on ne peut plus banal, en bois exotique, faisant partie des meubles personnels de JFK, qui a été offert par Jackie Kennedy au valet de feu son président de mari ; en effet, ce dernier l’utilisait souvent. Beau cadeau qui finit plusieurs décenies plus tard chez Julien’s Auction et qui est parti pour la modique somme de 86 100 $ !

Adjugé / Vendu ... suite ! dans NEWS DIVERSES lot92600

Et pour en revenir à notre Marilyn, voici quelques résultats (que vous pouvez également voir par vous-même avec ce lien : http://www.juliensauctions.com/auctions/2012/hollywood-legends/results.html ) :

 

r9-150x115 dans NEWS DIVERSES  r10-96x150

Par exemple cette  « culotte » qu’elle portait pour les besoins de Rivière sans retour, a été adjugée à .. 44 800 $ !

7b3aadd744f3b1de6750f6d4101c

Son diplôme à la High School a été acquis pour 33 280 $

lot93144

La paire de gants dont je vous avais parlé et qui était mise à prix à 1000 $ est partie pour 10 625 $

 

Etc, etc…  n’hésitez pas à aller sur le lien que je vous ai donné. On y trouve aussi un mannequin de Marilyn en cire grandeur nature     lot93067 

qui s’est vendu à 3437 $ ,  des photos de De diennes et Barris qui sont parties pour des sommes allant de quelques centaines de dollars à 5000 $, une blouse en soie noire

pour 22 500 $, etc, etc.

Quant à la pince à billet que Marilyn avait offerte à Whitey, Marilyn%20Monroe%20Photos.JPEG-09399 elle s’est vendue à 21 250 $…

En tout cas, voilà encore des sommes incroyables qui ont circulé durant cette vente aux enchères !

A bientôt pour d’autres nouvelles !

L.

20 novembre, 2011

Histoire de robe !

Classé dans : Non classé — marilynetlouisXIV @ 18:22

Bonjour à toutes et à tous !

Voici, ci-dessous, une petit article sympathique sur l’histoire de la fameuse robe en lamé or de notre belle, un des chef d’oeuvre de Mr Billy Travilla, comme chacun sait, est une des tenues qui immortalisa notre blonde préférée..

Sur le blog  « soyons suave « .

Alors bonne lecture à vous et… soyez suaves !

à bientôt,

L.

 

Les très suaves heures de l’histoire contemporaine : le jour où Marilyn mit une robe lamée.

 

Histoire de robe ! Mmlame 

Le 9 mars 1953, afin de recevoir le prix de « La nouvelle star de l’année » que venait de lui décerner le magazine Photoplay, Marilyn Monroe se rendit au Beverly Hills Hotel moulée dans une robe plissée lamée prétendument cousue sur elle puisqu’elle ne possédait ni bouton ou fermeture éclair. La légende prétant que Marilyn ne put enfiler la chose qu’après des heures d’irrigation colonique mais cette rumeur n’est pas assez suave pour que nous la colportions ici.

L’histoire est en tout cas célèbre : cette robe, largement ouverte dans le dos et à l’origine décolletée jusqu’au nombril mais là quelque peu relevée, fit le lendemain la une de toute la presse et déclencha la fureur de Joan Crawford, qui entama une croisade très médiatique contre Marilyn et la déchéance morale qui, de toute évidence, guettait Hollywood. Marilyn fut, déclara-t-elle, meurtrie par une telle attitude, d’autant qu’elle estimait Joan, si gentille avec elle au début de sa carrière…

MMlame19532
MMlame19533

 

Marilyn accéda ce jour là à une notoriété qui ne s’arrêtera jamais et la robe contribua à faire de la « vedette de l’année » une icone, une robe dont elle est désormais totalement indissociable : c’est d’ailleurs la tenue la plus vendue de la Barbie Marilyn, juste devant la robe blanche de « 7 ans de réflexion ». Une robe donc, que Marilyn faillit pourtant ne pas porter. Une robe qui a une histoire, que nous allons à présent vous raconter.

Tout commence en 1951 dans les studios de la Fox où le jeune chef costumier, William Travilla, transpire sur le prochain film de Ginger Rogers, « Dreamboat ». Travilla, auréolé d’un oscar pour son travail chez Warner sur « Les aventures de Don Juan » avec Errol Flynn était entré à la Fox en 49. Et il était encore sous le charme de sa récente rencontre avec une jeune starlette du studio, une certaine Marilyn Monroe qu’il habillera dans 8 films mais il l’ignore encore.

MMlamedreamboat

MMlamegingerdreamboat

Travilla était en tout cas assez fier de la robe lamée qu’il venait de créer pour Ginger, une robe à fines bretelles, plissée et agrémentée d’un pan en biais, qu’on jugera d’ailleurs si spectaculaire qu’elle figurera sur l’affiche. Devenus amis et peut-être un temps amants, Marilyn demandera à Travilla de lui créer une robe similaire si d’aventure ils étaient amenés à travailler ensemble ce qui ne tardera pas : ils sont tous les deux au générique de « Troublez-moi ce soir » et « Chérie je me sens rajeunir », ne serait-ce qu’en 1952.

Mais dans ces deux productions, Marilyn n’a pas de rôle lui permettant le glamour du lamé, ce qui change lorsqu’ils signent pour « Les hommes préfèrent les blondes », qui s’annonce comme un festival de fourreaux pailletés, de tailleurs doublés de vison et de robes du soir spectaculaires. Le lamé peut faire son retour et c’est d’ailleurs le même modèle dessiné un an auparavant pour Ginger que Travilla propose d’abord, au milieu des dizaines de croquis soumis à la production, avant de le modifier pour le rendre original.

Mmlame5

MMlame1

Considérant Marilyn comme la muse qu’il cherchait désespérément, Travilla va créer des modèles sublimant son corps sculptural, repoussant parfois de beaucoup les limites imposées par la censure qui va cependant exiger de larges retouches en raison d’un calendrier, pour lequel Marilyn a posé nue alors qu’elle n’était encore qu’une inconnue et dont les clichés viennent mystérieusement de ressortir.

MMlamecalendrier

Dans un élan de panique, la Fox demande à Travilla de revoir tous les costumes de Marilyn et c’est ainsi, par exemple, que le modèle, crée pour le numéro « Diamonds are a girl’s best friend », à l’origine très suggestif et pratiquement transparent, sera remplacé en catastrophe par un fourreau rose qu’il n’est plus nécessaire de présenter.

MMlameoriginal

MMlamepink

Quant à la fameuse robe lamée fortement échancrée, elle ne sera utilisée que lors d’une brève séquence, filmée de dos, c’est du moins ce qui survécut au montage quand les photos de tournages nous la présente dans un angle bien plus révélateur. C’était pourtant un fort beau modèle, prêt désormais à regagner les archives costumes de la Fox, un modèle destiné donc à disparaître.

MMlamecapture

MMlame6

Mais en 1953, alors que le tournage des « Hommes préfèrent les blondes » est en train de s’achever, Marilyn, qui commence à collectionner les prix comme « l’actrice la plus populaire de l’Arkansas » ou « La meilleure amie des diamants » par l’Association des Bijoutiers Californiens doit recevoir celui décerné par le Club de la Presse de Los Angeles.

Alors qu’une cérémonie a lieu en ville, les photos de presse sont réalisées dans les studios de la Fox et pour l’occasion Marilyn fait ressortir la fameuse robe défendue afin d’accueillir le très redouté échotier Walter Winchell qui, face à elle, ne semble pas terrifiant. Et si vous vous demandez pourquoi il tripote des boules de billards, il s’agit en fait du prix de l’actrice la plus appréciée.

MMlamewalterwinchell

Visiblement toujours amoureuse de la robe, lorsqu’un mois plus tard Marilyn doit se rendre au Beverly Hills Hotel pour la soirée Photoplay, c’est sur elle que son choix se porte mais cette fois-ci, Travilla refuse de la lui prêter. Jugeant qu’il s’agit d’un costume de film n’ayant rien à voir dans la vraie vie, il tente de la convaincre de porter quelque chose de plus sobre. C’est auprès de Zanuck lui-même, patron de la Fox, ravi par le premier montage des « Hommes préfèrent les blondes » que Marilyn insiste et elle obtient ce qu’elle veut, faisant juste remonter le décolleté du nombril à la naissance des seins.

De toutes les façons il est trop tard pour arrêter l’ascension du lamé. Devant la couverture de presse reçue par Marilyn et sa robe, une séance photo est demandée afin d’accompagner la sortie du film. Marilyn est partout et sa robe aussi.

MMlamepress2
MMlamepresse3
Mmlamepress

Bientôt les tournages reprennent et Marilyn et Travilla vont continuer de travailler ensemble. Leur amitié durera jusqu’à la mort de l’actrice pour laquelle il dessinera les costumes les plus marquants, de « La rivière sans retour » à « Bus-stop » jusqu’à bien sûr, cette petite chose blanche qui se vendit plus de 4,5 millions de dollars il y a quelques mois à Los Angeles lors de la vente Debbie Reynolds.

MMlamemarilyn-and-travilla
Mmlameseven

Qu’advint-il de la robe ? Pour sa part, elle ne finit pas sa carrière immédiatement puisqu’on l’aperçut régulièrement portée par d’autres vedettes maison, agrandie ou rétrécie selon l’actrice mais toujours lamé et toujours plissée, sauf peut-être sur Jayne Mansfield pour cause de manque d’élasticité du tissu.

MMlamejayne4
MMlamebetty
MMlameJeanneCrain 

Et Hollywood sachant recycler mieux que personne, même le costume prévu initialement pour « Diamonds are a girl’s best friend » fut modifié et porté par Sheree North, rivale de Marilyn à la Fox dans « La blonde fantôme » en 55, projet refusé par Marilyn.

MMlameBillyTravillaSherriNorth
 

La robe lamée prit enfin une retraite paisible dans les années 70 entre les mains d’un collectionneur. Celle qui circule dans les expositions n’est en fait qu’une copie, réalisée tout de même par Travilla. Celui-ci consacra 10 ans de sa vie à promener ses créations pour Marilyn à travers la planète, jusqu’à ce qu’on le sauve de la retraite en lui confiant la garde-robe des femmes de « Dallas » et les soutanes des « Oiseaux se cachent pour mourir ».

En 1979, le couturier britannique Anthony Price, l’homme derrière le look parfait de Bryan Ferry et Roxy Music haussa les sourcils lorsqu’on lui demanda si sa dernière création couture était un hommage à la fameuse robe lamée de Marilyn. Et il balaya la comparaison en précisant que celle de l’actrice était or alors que la sienne brillait d’un bronze éclatant.



 

C’est vrai, cela n’a rien à voir… Étrangement, personne n’osa le rapprochement lorsque Michelle Obama présenta un modèle pourtant plissé, pourtant lamé, pourtant or à la présentation de la ville de Chicago pour les Jeux d’Hiver 2016. C’était pourtant bien tenté. Désolés Michelle. La prochaine fois peut-être ?

 

MMlamemicheleobama

 

Une robe, ce n’est jamais qu’un peu de tissu et un peu de fil. Belle carrière quand même pour si peu de choses… mais si jolies et si bien portées.

26 octobre, 2011

Rare ou Inconnu…

Classé dans : NEWS DIVERSES,Non classé — marilynetlouisXIV @ 7:18

Bonjour à toutes et à tous !

Quelques belles photos de notre Marilyn, rares, voire inconnues !

* Ici, en 54, lorsqu’elle rendit visite à Marlon Brando qui avait endossé le rôle de Napoléon dans « Désirée », le film de Henry Koster, avec également la jolie Jean Simmons :

desiretournage.jpg dsire.jpg dsire2.jpg

* Ici, en Corée, en 54, lorsque, juste après son mariage et alors qu’elle allait au Japon avec Joe, elle fit un crochet du 16 au 20 février par la base des GI pour aller soutenir le moral des troupes ; ces photos ont été prises à la cantine de l’armée :

crecantine.jpg corecantine2.jpg cantinearmecore.jpg

* là, 3 photos inconnues ; les robes, sur le 2 premières, me disent quelque chose mais je n’arrive pas à mettre une date et un contexte pour autant ! si quelqu’un sait…. la réponse sera la bienvenue !

Explications grâce à Ginnie !!!

inconnue.gif ici, c’est également quand elle avait été voir Brando jouant Napoléon dans « Désirée »

inconnue2.jpg ici, c’est 62 et au Méxique, avec le réalisateur Emilio Fernandez et l’actrice Columga Dominquez

rare11.jpg et ici, c’est 53, lorsqu’elle arrive devant le chalet où elle va loger le temps du tournage extérieur de Rivière sans Retour, au Canada

* Sur le tournage du Milliardaire (Let’s Make Love) :

lmlove1.jpg

* A New York, le 13 mai 57, lorsque Marilyn accompagne Miller pour Washington où il doit comparaître devant la commission des activités anti américaines, soupçonné de communisme :

ny1.jpg ny2.jpg

* En 56, avec l’actrice Judy Holliday :

nyjudyholliday56.jpg

* Et ici, si je ne me trompe pas, c’est lors de son voyage en Jamaïque avec Miller, début 57. Belle, élégante, fraîche, classe, calme…… bref, plus que parfaite. Comme d’habitude…

rare12.jpg 

… ou alors, hors tournage, sur le plateau de Some like iti Hot..  la robe pourrait correspondre mais pas le collier… oui, effectivement, cela a un lien avec SLIH : là c’est à chicago, en 59, où elle fait la promo du film.

je donne ma langue au chat ! ben c’est plus la peine !

 

A bientôt,

L.

 

20 septembre, 2010

Joe Di Maggio

Classé dans : Joe di Maggio — marilynetlouisXIV @ 14:02

Marilyn épousa son second mari, Joe di Maggio, le 14 janvier 1954 ; la cérémonie eut lieu à la mairie de San Francisco et dura en tout et pour tout 3 minutes…Quant à leur mariage, il ne durera que neuf mois (Marilyn annoncera le divorce, via son avocat, lors d’une conférence de presse le 6 octobre 54), mais pourtant Joe l’aimera toute sa vie.

Il restera toujours à ses côtés, même bien après leur divorce. (voir également la fiche « 19552-55″ de Marilyn)

 certifmariage.jpgdim52.jpg

 hjoe14.jpghjoe7.jpg

Ils passèrent leur lune de miel au Japon, en faisant un crochet par la Corée où Marilyn chanta devant les GI’s (voir aussi la fiche de l’année 54) :

visacore.jpg

lunedemielaujapon131.jpgdimaggio16.jpgbe049687.jpg

Divers 

dim276.jpg850.jpg

865.jpg876.jpg

 7087434m.jpg

Sur le tournage de Rivière sans retour, où il l’avait rejointe car il lui faisait une cour assidue :

dim19.jpgdim214.jpg

dim217.jpgdim216.jpgdim223.jpg

Divers :

dim279.jpgdimaggio07.jpg

dimaggio45.jpgdimaggio48.jpg

Conférence de presse de Marilyn, avec son avocat, le 6 octobre 1954, pour annoncer son divorce d’avec Joe :

 m32.jpg

m22.jpg m44.jpg m5.jpg m61.jpg

 

Vers 1960/61/62 :

8465915m.jpgdim266.jpghjoe4.jpghjoe5.jpg

 dimaggio60.jpghjoe12.jpg

Au moment du dernier anniversaire de Marilyn,

hjoe2.jpg

Divers :

dimaggio50.jpg

dimaggio59.jpgdimaggio58.jpg

dimaggio56.jpghjoe35.jpg

hjoe10.jpghjoe16.jpghjoe19.jpg

hjoe23.jpghjoe24.jpghjoe22.jpg

hjoe29.jpghjoe28.jpghjoe25.jpg

hjoe30.jpgm40.jpg

dimaggio49.jpg

dim61.jpgperm1.jpg

 

1 photo de + retrouvée : Marilyn et DiMaggio à l’aéroport de Vancouveur, en août 53, quand elle tournait Rivière sans Retour :

275vancouverinternationalairportinaugust1953duringthetimeshewasmakingriverofnoreturn.jpg

 

En 61, lorsque Marilyn avait rejoint Joe à Miami :

1flo61.jpg 2flo61.jpg 3flo61.jpg 4flo61.jpg

 

 

CABINE OF THE DEAD |
film streaming |
inderalfr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manga-zone
| les HIERARCHIES divines
| Pivotfj