PASSION MARILYN M.

Bienvenue sur mon blog dédié à l’éternelle Marilyn

  • Accueil
  • > Recherche : marilyn robe

7 avril, 2012

Biopics, biopics, biopics…

Classé dans : NEWS DIVERSES,Non classé — marilynetlouisXIV @ 11:05

Bonjour à toutes et à tous !

Mercredi,  vous le savez, est sorti  « My week with Marilyn ». Il y a 15 jours, c’était la bio de Cloclo.

Comme on n’arrête pas une vague sur laquelle on peut aisément surfer, les biopics (ou leurs projets) continuent d’affluer.

Ainsi cet article que je viens de trouver sur le net, au sujet d’un film sur Yves Montand :

Alors que Cloclo cumule plus d’un million de spectateurs en une semaine, le cinéma français continue de flairer les possibilités du biopic.

 

Annoncé en mai 2008 et développé en toute discrétion depuis, Montand, le film consacré au chanteur, revient sur le devant de la scène. Soutenu par StudioCanal à hauteur de 13 millions d’euros, le biopic réalisé par Christophe Ruggia (Dans le tourmente) est produit par Jean-Louis Livi, neveu de l’acteur légendaire, et écrit par Patrick Rotman, qui lui a consacré l’ouvrage Montand raconte Montand et s’est chargé du scénario de La Conquête.

Interrogé par Le Film français, Jean-Louis Livi a livré quelques éléments sur le projet, dont le scénario sera finalisé dans deux mois : « L’esprit initial du projet allait vers un dyptique, mais pour des raisons économiques, cela n’a pas été possible. C’est pour cela que nous travaillons aujourd’hui sur un scénario plus ramassé. Le film commencera en Italie et ira jusqu’à son concert au Met de New York, en 1981, marqué par des rapports familiaux intenses. » L’histoire s’arrêtera notamment sur ses histoires d’amour avec Simone Signoret, Marilyn Monroe et Edith Piaf, mais s’intéressera aussi à la relation entre Yves Montand et son frère Julien.

Le producteur revient sur le choix de Thierry Neuvic dans le rôle principal et celui de Céline Sallette pour incarner Simone Signoret : « J’ai été emballé par leurs essais. Ils trouveront ici la dimension que La Môme a donnée à Marion Cotillard. Avec Christophe, nous avons préféré prendre les acteurs qui nous semblent les plus en phase avec les rôles, plutôt que des comédiens qui nous auraient permis de monter le film plus facilement. »

À une époque où les biopics sondent les névroses derrière la façace des célébrités, Montand s’attachera lui aussi à montrer l’être humain derrière la star : « J’ai vu Cloclo. C’est un film sincère où Claude François est montré tel qu’il était. Avec ses forces et ses faiblesses. Ne pas avoir enrobé ce personnage de crème chantilly est à l’honneur de tous ceux qui ont travaillé sur ce film. Montand ne croulera pas non plus sous le sucre glacé », déclare Jean-Louis Livi.

Alors que la production parle déjà d’une star hollywoodienne pour incarner Marilyn Monroe dans Montand, plusieurs autres biopics très attendus sont encore en développement. Grace de Monaco devrait ainsi revenir dans un film centré sur quelques mois de 1962, lors d’une crise entre la France et la principauté, tandis que la mini-série sur Romy Schneider est en attente de diffusion française. Le biopic Dalida avec Nadia Farès est actu

 

Comme l’on sait, la rencontre entre notre belle et Yves Montand a eu lieu lors du tournage du Milliardaire (voir la fiche correspondante) ; je vous remets ici quelques photos :

Biopics, biopics, biopics... dans NEWS DIVERSES Dvds19-150x98 Dvds20-150x98 dans NEWS DIVERSES Dvds35-150x92 lets-make-love6-94x150

m7-150x109 mm4-142x150

A bientôt pour d’autres news !

L.

 

8 mars, 2012

Bref

Classé dans : NEWS DIVERSES — marilynetlouisXIV @ 21:18

Pour ceux qui ont suivi   » Entrée libre « , vous vous dites certainement, comme moi,  » c’est tout ?  » !

Eh oui ! mais au moins, si ce fut bref, cela a eu l’avantage de ne pas nous bassiner une fois de plus avec le fameux   « elle était si fragile «   ou  l’éternel  « ah mais en fait elle était intelligente ! « .

Non, là, en l’honneur de la journée de la femme, on n’a parlé que de sa féminité et sa relation avec la mode, la façon qu’elle avait de mettre sa beauté et son corps en avant. On a vu également les esquises de Billy Travilla, qui a fait bon nombre de ses tenues, et s’en donnait à coeur joie dans la confection de robes toutes plus belles les unes que les autres et qui mettaient tant en valeur notre belle.

On a eu également quelques minutes avec la charmante Sophie Quinton, ci-devant interprète principale du si joli et si émouvant  « Poupoupidou ».

Et évidemment Michele Williams, à propos de « My week with Marilyn (mais ça, vous savez ce que j’en pense)

J’ai également appris par la brève interview de l’actrice …. (oops  je ne sais plus son nom.. désolée)  qu’il se jouera une pièce intitulée  « Norma Jean  » à partir du 1er avril.

Il va falloir que je vois ce que je trouve sur le net à propos de ça. Je ne sais pas vous, mais moi je l’ignorais.

Bref, rien de transcendant mais c’est toujours un plaisir de voir Marilyn à la télé. Donc…

Vous pouvez  revoir ce petit passage de l’émission avec le pluzz de France 5. A partir de demain.

Et en attendant, à bientôt !

 

20 novembre, 2011

Histoire de robe !

Classé dans : Non classé — marilynetlouisXIV @ 18:22

Bonjour à toutes et à tous !

Voici, ci-dessous, une petit article sympathique sur l’histoire de la fameuse robe en lamé or de notre belle, un des chef d’oeuvre de Mr Billy Travilla, comme chacun sait, est une des tenues qui immortalisa notre blonde préférée..

Sur le blog  « soyons suave « .

Alors bonne lecture à vous et… soyez suaves !

à bientôt,

L.

 

Les très suaves heures de l’histoire contemporaine : le jour où Marilyn mit une robe lamée.

 

Histoire de robe ! Mmlame 

Le 9 mars 1953, afin de recevoir le prix de « La nouvelle star de l’année » que venait de lui décerner le magazine Photoplay, Marilyn Monroe se rendit au Beverly Hills Hotel moulée dans une robe plissée lamée prétendument cousue sur elle puisqu’elle ne possédait ni bouton ou fermeture éclair. La légende prétant que Marilyn ne put enfiler la chose qu’après des heures d’irrigation colonique mais cette rumeur n’est pas assez suave pour que nous la colportions ici.

L’histoire est en tout cas célèbre : cette robe, largement ouverte dans le dos et à l’origine décolletée jusqu’au nombril mais là quelque peu relevée, fit le lendemain la une de toute la presse et déclencha la fureur de Joan Crawford, qui entama une croisade très médiatique contre Marilyn et la déchéance morale qui, de toute évidence, guettait Hollywood. Marilyn fut, déclara-t-elle, meurtrie par une telle attitude, d’autant qu’elle estimait Joan, si gentille avec elle au début de sa carrière…

MMlame19532
MMlame19533

 

Marilyn accéda ce jour là à une notoriété qui ne s’arrêtera jamais et la robe contribua à faire de la « vedette de l’année » une icone, une robe dont elle est désormais totalement indissociable : c’est d’ailleurs la tenue la plus vendue de la Barbie Marilyn, juste devant la robe blanche de « 7 ans de réflexion ». Une robe donc, que Marilyn faillit pourtant ne pas porter. Une robe qui a une histoire, que nous allons à présent vous raconter.

Tout commence en 1951 dans les studios de la Fox où le jeune chef costumier, William Travilla, transpire sur le prochain film de Ginger Rogers, « Dreamboat ». Travilla, auréolé d’un oscar pour son travail chez Warner sur « Les aventures de Don Juan » avec Errol Flynn était entré à la Fox en 49. Et il était encore sous le charme de sa récente rencontre avec une jeune starlette du studio, une certaine Marilyn Monroe qu’il habillera dans 8 films mais il l’ignore encore.

MMlamedreamboat

MMlamegingerdreamboat

Travilla était en tout cas assez fier de la robe lamée qu’il venait de créer pour Ginger, une robe à fines bretelles, plissée et agrémentée d’un pan en biais, qu’on jugera d’ailleurs si spectaculaire qu’elle figurera sur l’affiche. Devenus amis et peut-être un temps amants, Marilyn demandera à Travilla de lui créer une robe similaire si d’aventure ils étaient amenés à travailler ensemble ce qui ne tardera pas : ils sont tous les deux au générique de « Troublez-moi ce soir » et « Chérie je me sens rajeunir », ne serait-ce qu’en 1952.

Mais dans ces deux productions, Marilyn n’a pas de rôle lui permettant le glamour du lamé, ce qui change lorsqu’ils signent pour « Les hommes préfèrent les blondes », qui s’annonce comme un festival de fourreaux pailletés, de tailleurs doublés de vison et de robes du soir spectaculaires. Le lamé peut faire son retour et c’est d’ailleurs le même modèle dessiné un an auparavant pour Ginger que Travilla propose d’abord, au milieu des dizaines de croquis soumis à la production, avant de le modifier pour le rendre original.

Mmlame5

MMlame1

Considérant Marilyn comme la muse qu’il cherchait désespérément, Travilla va créer des modèles sublimant son corps sculptural, repoussant parfois de beaucoup les limites imposées par la censure qui va cependant exiger de larges retouches en raison d’un calendrier, pour lequel Marilyn a posé nue alors qu’elle n’était encore qu’une inconnue et dont les clichés viennent mystérieusement de ressortir.

MMlamecalendrier

Dans un élan de panique, la Fox demande à Travilla de revoir tous les costumes de Marilyn et c’est ainsi, par exemple, que le modèle, crée pour le numéro « Diamonds are a girl’s best friend », à l’origine très suggestif et pratiquement transparent, sera remplacé en catastrophe par un fourreau rose qu’il n’est plus nécessaire de présenter.

MMlameoriginal

MMlamepink

Quant à la fameuse robe lamée fortement échancrée, elle ne sera utilisée que lors d’une brève séquence, filmée de dos, c’est du moins ce qui survécut au montage quand les photos de tournages nous la présente dans un angle bien plus révélateur. C’était pourtant un fort beau modèle, prêt désormais à regagner les archives costumes de la Fox, un modèle destiné donc à disparaître.

MMlamecapture

MMlame6

Mais en 1953, alors que le tournage des « Hommes préfèrent les blondes » est en train de s’achever, Marilyn, qui commence à collectionner les prix comme « l’actrice la plus populaire de l’Arkansas » ou « La meilleure amie des diamants » par l’Association des Bijoutiers Californiens doit recevoir celui décerné par le Club de la Presse de Los Angeles.

Alors qu’une cérémonie a lieu en ville, les photos de presse sont réalisées dans les studios de la Fox et pour l’occasion Marilyn fait ressortir la fameuse robe défendue afin d’accueillir le très redouté échotier Walter Winchell qui, face à elle, ne semble pas terrifiant. Et si vous vous demandez pourquoi il tripote des boules de billards, il s’agit en fait du prix de l’actrice la plus appréciée.

MMlamewalterwinchell

Visiblement toujours amoureuse de la robe, lorsqu’un mois plus tard Marilyn doit se rendre au Beverly Hills Hotel pour la soirée Photoplay, c’est sur elle que son choix se porte mais cette fois-ci, Travilla refuse de la lui prêter. Jugeant qu’il s’agit d’un costume de film n’ayant rien à voir dans la vraie vie, il tente de la convaincre de porter quelque chose de plus sobre. C’est auprès de Zanuck lui-même, patron de la Fox, ravi par le premier montage des « Hommes préfèrent les blondes » que Marilyn insiste et elle obtient ce qu’elle veut, faisant juste remonter le décolleté du nombril à la naissance des seins.

De toutes les façons il est trop tard pour arrêter l’ascension du lamé. Devant la couverture de presse reçue par Marilyn et sa robe, une séance photo est demandée afin d’accompagner la sortie du film. Marilyn est partout et sa robe aussi.

MMlamepress2
MMlamepresse3
Mmlamepress

Bientôt les tournages reprennent et Marilyn et Travilla vont continuer de travailler ensemble. Leur amitié durera jusqu’à la mort de l’actrice pour laquelle il dessinera les costumes les plus marquants, de « La rivière sans retour » à « Bus-stop » jusqu’à bien sûr, cette petite chose blanche qui se vendit plus de 4,5 millions de dollars il y a quelques mois à Los Angeles lors de la vente Debbie Reynolds.

MMlamemarilyn-and-travilla
Mmlameseven

Qu’advint-il de la robe ? Pour sa part, elle ne finit pas sa carrière immédiatement puisqu’on l’aperçut régulièrement portée par d’autres vedettes maison, agrandie ou rétrécie selon l’actrice mais toujours lamé et toujours plissée, sauf peut-être sur Jayne Mansfield pour cause de manque d’élasticité du tissu.

MMlamejayne4
MMlamebetty
MMlameJeanneCrain 

Et Hollywood sachant recycler mieux que personne, même le costume prévu initialement pour « Diamonds are a girl’s best friend » fut modifié et porté par Sheree North, rivale de Marilyn à la Fox dans « La blonde fantôme » en 55, projet refusé par Marilyn.

MMlameBillyTravillaSherriNorth
 

La robe lamée prit enfin une retraite paisible dans les années 70 entre les mains d’un collectionneur. Celle qui circule dans les expositions n’est en fait qu’une copie, réalisée tout de même par Travilla. Celui-ci consacra 10 ans de sa vie à promener ses créations pour Marilyn à travers la planète, jusqu’à ce qu’on le sauve de la retraite en lui confiant la garde-robe des femmes de « Dallas » et les soutanes des « Oiseaux se cachent pour mourir ».

En 1979, le couturier britannique Anthony Price, l’homme derrière le look parfait de Bryan Ferry et Roxy Music haussa les sourcils lorsqu’on lui demanda si sa dernière création couture était un hommage à la fameuse robe lamée de Marilyn. Et il balaya la comparaison en précisant que celle de l’actrice était or alors que la sienne brillait d’un bronze éclatant.



 

C’est vrai, cela n’a rien à voir… Étrangement, personne n’osa le rapprochement lorsque Michelle Obama présenta un modèle pourtant plissé, pourtant lamé, pourtant or à la présentation de la ville de Chicago pour les Jeux d’Hiver 2016. C’était pourtant bien tenté. Désolés Michelle. La prochaine fois peut-être ?

 

MMlamemicheleobama

 

Une robe, ce n’est jamais qu’un peu de tissu et un peu de fil. Belle carrière quand même pour si peu de choses… mais si jolies et si bien portées.

28 octobre, 2011

Expo

Classé dans : NEWS DIVERSES — marilynetlouisXIV @ 5:59

Bonjour à toutes et à tous !

Pour les parisiens, ou ceux qui montent dans notre belle capitale ce week end, une expo aura lieu Au Bon Marché, intitulée « Marilyn and I » :

 

Article sur le site du Bon Marché http://www.lebonmarche.com/#magazine/Art_et_culture/Exposition_Marilyn_and_I_par_Yury_Toroptsov,470 :

A partir du 29 octobre, Yury Toroptsov expose sa vision du mythe Marilyn à travers une série photographique mettant en scène une robe des années 1950 ayant appartenu à la star.
Découvrez des clichés exceptionnels au sein de l’exposition Marilyn and I, qui présente également la robe originale de l’icône hollywoodienne.

S’il est un nom qui ne cesse de fasciner le monde entier, cinquante ans après sa disparition, c’est bien celui de Marilyn Monroe. Une admiration et une fascination sans borne qui ont attiré l’attention de Yury Toroptsov. Le photographe s’attache à comprendre les fondements de l’adoration portée à Marilyn, dont les sérigraphies réalisées par Andy Warhol demeurent l’une des oeuvres les plus reproduites à ce jour.

L’intérêt de Yury Toroptsov pour l’affection populaire provoquée par Marilyn s’est manifesté en 1999, à l’occasion de la vente aux enchères « The Personal Property of Marilyn Monroe » chez Christie’s à New York. Il se souvient : « J’avais été très intrigué par ce rituel parfaitement orchestré : dans une salle d’enchères comble, des individus étaient déterminés à miser des milliers de dollars pour pouvoir posséder des témoignages tangibles de la femme la plus mythique de l’histoire d’Hollywood. C’est là, dans la salle des ventes, que j’ai commencé à m’interroger sur les éléments qui constituent l’exceptionnelle longévité et la modernité du mythe de Marilyn Monroe. »

Six ans plus tard, il emprunte une robe d’été ayant appartenu à l’actrice à un collectionneur et débute son exploration de la légende Marilyn. Avec la robe vichy pliée dans son sac, le photographe part à la rencontre d’hommes et de femmes qui demeurent fascinés par la mythique star hollywoodienne. Anonymes et personnalités, à l’instar de Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture, ou John Landis, réalisateur, se succèdent devant l’objectif de Yury Toroptsov, et posent aux côtés de la robe, véritable personnification du mythe Marilyn.
 
La Galerie du Bon Marché vous propose également  l’ouvrage « Marilyn and I »  publié  par les éditions Verlhac et préfacé par Catherine Deneuve,  regroupant la série de photographies  de Yury Toroptsov.

Retrouvez la série photographique ainsi que la robe ayant appartenu à Marilyn Monroe, au sein de l’exposition « Marilyn and I » par Yury Toroptsov, du 29 octobre 2011 au 7 janvier 2012, rez-de-chaussée bas (-1) du Bon Marché Rive Gauche.

En dehors de la robe (à priori robe Vichy de Marilyn vichy.jpg mais bon, on ne sait pas trop….) on ne voit pas trop le rapport, si ce n’est qu’elle à l’air d’être utilisée juste comme « support » pour ses photos.

A voir si vous êtes dans le coin, par simple curiosité, ça ne mange pas de pain….

L’info est passée pour ceux que ça interresse !

à bientôt,

L.

27 octobre, 2011

Barbie & consoeurs…

Classé dans : NEWS DIVERSES — marilynetlouisXIV @ 8:37

Bonjour à toutes et à tous !

Cela ne vous a peut-être pas échappé, mais en ce moment il y a grand scandale autour de la nouvelle poupée Barbie, sortie au début du mois en Californie.

a.jpg b.jpg

Oui ! elle est limite punk, fagottée comme pas possible et affublée d’une espèce de chose verte en guise de toutou et… le pire : elle est tatouée !!!

Tolé général qui a fait le tour de la planète !

Bon, ce n’est ni l’endroit ni le lieu de débattre sur le sujet (quoique ?!!) même si c’est vrai que là, on est franchement à des années lumières des belles Barbies de notre enfance !

Enfin bref, tout cela pour en venir au sujet de mon article : je me suis demandée ce qui existait comme poupées version Marilyn. Et voici donc ce que j’ai trouvé :

** 9.jpg Version  « Diamond are the girl’s best friends »

et la vraie (est-il besoin de le dire ??!!)9v.jpg

 

** 8.bmp Version cession photo Barris

8v.jpg

 

** 7.jpg Version Gentlemen prefer Blondes, avec Jane Russel

7v.jpg

 

** 6b.jpg 6.jpg Version robe de gala

6v1rehow4nov53.jpg

 

** 5c.jpg 5b.jpg 5.jpg Version robe en lamé or

5v.jpg

 

** 41.jpg Version All about Eve

4v.jpg

 

** 33.jpg Version soir de l’anniversaire de JFK

3v.jpg

 

** 23.jpg Version How to marrya Millionnaire

2v.jpg

 

** 1b1.jpg 14.jpg et version 7 ans de Reflexion…

1v.jpg

Plutôt pas mal, non ? d’accord elles ne sont pas toutes au top mais il y en a de l’idée. Je trouve celle de « Eve » très réussie.

Et vous ?

à bientôt !

L.

26 octobre, 2011

Rare ou Inconnu…

Classé dans : NEWS DIVERSES,Non classé — marilynetlouisXIV @ 7:18

Bonjour à toutes et à tous !

Quelques belles photos de notre Marilyn, rares, voire inconnues !

* Ici, en 54, lorsqu’elle rendit visite à Marlon Brando qui avait endossé le rôle de Napoléon dans « Désirée », le film de Henry Koster, avec également la jolie Jean Simmons :

desiretournage.jpg dsire.jpg dsire2.jpg

* Ici, en Corée, en 54, lorsque, juste après son mariage et alors qu’elle allait au Japon avec Joe, elle fit un crochet du 16 au 20 février par la base des GI pour aller soutenir le moral des troupes ; ces photos ont été prises à la cantine de l’armée :

crecantine.jpg corecantine2.jpg cantinearmecore.jpg

* là, 3 photos inconnues ; les robes, sur le 2 premières, me disent quelque chose mais je n’arrive pas à mettre une date et un contexte pour autant ! si quelqu’un sait…. la réponse sera la bienvenue !

Explications grâce à Ginnie !!!

inconnue.gif ici, c’est également quand elle avait été voir Brando jouant Napoléon dans « Désirée »

inconnue2.jpg ici, c’est 62 et au Méxique, avec le réalisateur Emilio Fernandez et l’actrice Columga Dominquez

rare11.jpg et ici, c’est 53, lorsqu’elle arrive devant le chalet où elle va loger le temps du tournage extérieur de Rivière sans Retour, au Canada

* Sur le tournage du Milliardaire (Let’s Make Love) :

lmlove1.jpg

* A New York, le 13 mai 57, lorsque Marilyn accompagne Miller pour Washington où il doit comparaître devant la commission des activités anti américaines, soupçonné de communisme :

ny1.jpg ny2.jpg

* En 56, avec l’actrice Judy Holliday :

nyjudyholliday56.jpg

* Et ici, si je ne me trompe pas, c’est lors de son voyage en Jamaïque avec Miller, début 57. Belle, élégante, fraîche, classe, calme…… bref, plus que parfaite. Comme d’habitude…

rare12.jpg 

… ou alors, hors tournage, sur le plateau de Some like iti Hot..  la robe pourrait correspondre mais pas le collier… oui, effectivement, cela a un lien avec SLIH : là c’est à chicago, en 59, où elle fait la promo du film.

je donne ma langue au chat ! ben c’est plus la peine !

 

A bientôt,

L.

 

24 juillet, 2011

Faux et usage de faux : porno attribué à Marilyn

Classé dans : NEWS DIVERSES,Non classé — marilynetlouisXIV @ 9:09

Bonjour à toutes et à tous,

Un article que j’aurais aimé ne jamais avoir eu à faire …et qui me révolte.

Un film porno noir et blanc de 6mn mettant en scène une jeune femme que l’on dit être Marilyn à l’âge de 21 ans, va être mis aux enchères le 7 août prochain à Buenos Aires pour la modique somme de 500 000 $ (prix de départ).

 Vu sur  L’Essentiel.lu :

« La vente se tiendra dans le cadre de la Foire internationale des collectionneurs cinéphiles. L’œuvre pourrait atteindre le million de dollars, a estimé mercredi le responsable de la vente, l’Espagnol Mikel Barsa.

Le film était en possession d’un collectionneur espagnol. À sa mort, ses héritiers ont décidé de confier sa vente à Mikel Barsa, qui avait déjà vendu la seule autre copie connue au monde de ce court métrage.

Ce court métrage avait été porté à la connaissance du public en 1997. Il avait provoqué une polémique sur l’identité de la jeune fille. Mikel Barsa possède une lettre de l’Institut américain du film certifiant que si ce n’est pas Marilyn «c’est sa sœur jumelle».

Un autre film de 16 mm, muet et d’une durée de 15 minutes, montrant Marilyn pratiquant une fellation, avait été vendu 1,5 million de dollars à un chef d’entreprise en 2008. »

Sauf que TOUT LE MONDE SAIT BIEN QUE CE N’EST PAS MARILYN !  Je voudrais bien avoir ce Mikel Barsa en face de moi pour lui dire ce que je pense de ses reflexions et sa façon de faire.

Jugez par vous même, pour ceux qui ne connaitraient pas encore ce film, voici quelques photos et une couv’ d’un torchon :

 photosdupseudoporno.jpg cccd50b4d01.jpg

 

Et là, pour le coup, cela m’arrange bien de ne pas pouvoir poster des vidéos (ben oui, je n’y arrive toujours pas) car cela m’épargne le fait de vous infliger le spectacle grotesque et vulgaire de Miss Harleen Hunter, puisqu’il s’agit en fait d’elle, se trémoussant – et autres choses- avec un homme.

Cette vidéo, que vous trouverez aisément en Daylimotion et autres YouTube, est sordide et pathétique. Et cela fait 20 ans qu’on nous bassine qu’il s’agit de Marilyn, alors que, franchement, il suffit de voir le visage de cette fille pour bien se rendre compte du contraire. Et le corps. Rien à voir évidemment.

Ce qui est révoltant, c’est que depuis hier où je vois les commentaires divers sur le site de TF1 (le premier à avoir lancé l’info) et sur beaucoup de blogs consacrés à notre belle, beaucoup d’entres nous -les fans- s’insurgent contre cette escroquerie de haut vol mais qu’en est-ils de ceux qui détiennent les droits de Marilyn ? comment une telle vente aux enchère peut-elle réellement avoir lieu ?

Harleen Hunter était Starlette à la Fox en même temps que Marilyn. Qu’elle ait fait ce film simplement ou en vue de se faire passer pour elle, je l’ignore, mais en tout cas ce n’est pas possible que qui que ce soit qui achète ce film ce prix-là  croie vraiment qu’il s’agit de Marilyn.

Qui plus est, il s’agit de faux et usage de faux, non ? cela ne va pas chercher loin comme délit ?

Et nous allons laisser faire cela ?

Pour info, hier j’ai posté un commentaire salé sur le site de TF1, dans les commentaires dédié à l’article relatant cette vente aux enchères. Pour le moment il n’est pas en ligne. Pourtant cela date d’hier après midi. TF1 filtre donc les messages et n’apprécie pas que je demande à ses journalistes de vérifier avant de parler et, en l’occurence, ils auraient pû ainsi voir qu’il ne s’agit pas d’une vidéo de Marilyn mais d’une escroquerie grosse comme eux.

C’est vraiment révoltant et c’est vraiment n’importe quoi. Après le champagne à son nom et tous les produits dérivés, après cette statue de 8 m à Chicago,  les 4.6 millions de $ dépendés pour sa robe blanche,  la femme qui avait enlevé les os de son mari du caveau qu’il occupait juste en dessous de celui de Marilyn au cimetière et qui revendait l’emplacement à prix d’or, etc, etc…   la prochaine fois ce sera quoi pour se faire du fric sur le dos de Marilyn ?

Oui je suis furieuse et je crois savoir que vous l’êtes tous également !  J’attends la suite de vos réactions sur marilynetlaure@orange.fr

Mais j’espère sincèrement que cette vente n’aura finalement pas lieu et que les détenteurs des droits de Marilyn (ceux qui ont succédé à Strasberg) feront en sorte d’étouffer cette affaire dans l’oeuf.

A bon entendeur…

L.

 

22 juillet, 2011

NEWS ! pas très fraîches….!

Classé dans : NEWS DIVERSES,Non classé — marilynetlouisXIV @ 21:06

Bonsoir à tous !

Et honte à moi !!!  j’ai complètement oublié de vous parler de la statue géante de notre chère Marilyn à Chicago !

Bon, vu que l’évènement a eu lieu samedi dernier, le 15 juillet, qu’ils en ont parlé au JT de TF1, que plusieurs blogs en ont fait l’écho, m’est avis que vous êtes déjà au courant….!

Tant pis, je vous l’annonce quand même : une statue géante donc, de Marilyn avec sa belle robe blanche dos-nu qui se soulève, inspirée de la fameuse scène dans 7 ans de réflexion, a donc été élevée en plein centre de Chicago, sur un parvis au milieu des gratte-ciel. Elle mesure 8 m de haut et sera exposée jusqu’au printemps prochain.

Evidemment c’est l’attraction du moment ! et cela occasionne quelques scènes cocaces, comme par exemple ce groupe de japonais qui prend des photos.. sous la jupe !

Pour respecter la légende, la statue a été érigée sur une bouche d’aération de métro… No comment !

giantsculptureforevermarilyncapturesattentioninchicago1.jpg marilynmonroesculptureunveiledinchicago1.jpg marilynmonroestatuechicago1.jpg 9800771large1.jpg

350534statuegeanterepresentantmarilynmonroe1.jpg  marilynmonroestatue1.jpg

 A bientôt,

L.

123
 

CABINE OF THE DEAD |
film streaming |
inderalfr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manga-zone
| les HIERARCHIES divines
| Pivotfj