PASSION MARILYN M.

Bienvenue sur mon blog dédié à l’éternelle Marilyn

  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 2 mai 2011

2 mai, 2011

Classé dans : Non classé — marilynetlouisXIV @ 16:39

Re bonjour à tous,

Les photos ont été postées dans la rubrique  « 4 août 1962  » et j’y ai ajouté les funérailles.

D’autre part, je vous ai également crée une rubrique  « bibliographie ». Et je me suis permise mes petits commentaires ! attention, cela n’engage que moi, bien sûr !

Bonne lecture, bon blog et à bientôt !

L.

Bibliographie

Classé dans : Bibliographie — marilynetlouisXIV @ 16:36

Quelques livres à avoir (ou non !) dans sa bibliothèque

* Victime – Les dernières révélations de Marilyn Monroe

de Matthew Smith – éd. Plon – 2004

boooooffff….

 

* Marilyn, le dernier secret

de William Reymond – éd. Flammarion Enquête – 2008

Spoto m’avait déjà impressionnée, mais là, j’avoue qu’il y a un très grand, un énorme travail d’investigation. L’écrivain tient la route et on a donc envie de trouver que son enquête tient la route. Ce n’est pas un fan absolu de Marilyn et il a donc un regard froid et objectif sur ses recherches. Tout se tient. Même lorsqu’il démonte toutes les théories conspirationnistes, des plus farfelues aux plus sérieuses, les unes après les autres.

Il fait un sacré ménage dans tout ce qui a été écrit jusqu’à présent sur celle qu’il appelle avec distance  La Blonde. Et on a envie de la croire. On n’a pas envie de croire que ce n’est qu’une énième version de biographie de personnage célèbre. On n’a pas envie de se dire « tiens celui-là il est plus malin que les autres et il prend le truc à l’envers « .

Et on y croit d’autant plus que sa version du décès de Marilyn rejoint celle de Spoto. Et elle est très crédible. Et à chaque fois qu’il avance quelque chose, il en apporte la preuve. Enfin, si tant est qu’il puisse être possible d’apporter une preuve de quoique ce soit. Les plus sceptiques diront   » tant que je n’ai pas vu moi-même tels ou tels documents…. »

Evidemment,  « marketingment » parlant, il faut attendre les toutes dernières lignes pour connaître le fin mot de l’histoire. Mais bon…

A lire. Cela vaut le coup de l’acheter.

 

* Fragments

éd. du Seuil – 17 octobre 2010

Formidable au niveau de la foison de documents dont il est composé.

Emouvant car on lit véritablement Marilyn, ce qu’elle a écrit de ses propres mains.

Très bien fait dans son montage, on a toujours la page avec l’original de Marilyn et la page à côté avec la traduction.

Un peu décevant car on se dit que Marilyn n’a pas écrit que des choses mélancoliques ou sombres et ça, on aurait bien voulu le voir aussi. Ok il y a une recette de cuisine, mais bon…

Cela reste tout de même une sacrée pépite !

 

* Les vies secrètes de Marilyn Monroe

d’Anthony Summers – éd. Albin Michel – 1985

Le premier à avoir osé, à avoir donné un coup de pied dans la fourmilière. A l’époque, le livre eut un succès retentissant et on y découvrit l’ampleur du mystère entourant la mort de Marilyn. Des révélations incroyables et un travail d’enquête qu’on ne pouvait que saluer.

Et c’était à se demander si Anthony Summers, grand journaliste de son état, n’eut pas d’ennuis par la suite, à écrire tout cela.

 A lire mais à prendre avec des pincettes tout de même. A moins d’être adepte des théories de complots…

Certaines de ses révélations ont été démontées par la suite…

 

* Marilyn, histoire d’un assassinat

de Peter Brown et Palte Barham – éd. Plon – 1992

 Interressant.

* Marilyn Monroe secrète

de Léna Pépitone (sa gouvernante lorsqu’elle habitait New York avec Miller)

éd. Pygmalion – 1979

Là, on a à boire et à manger. Très « people » comme on dirait aujourd’hui. Le bouquin qui a servi à ramener de l’argent. Un monceau de souvenirs dont on ne sait lesquels sont vrais ou non. Mais bon, ça se lit bien quand même et ça a l’avantage de donner l’impression, à de nombreuses reprises, d’être dans la même pièce que Marilyn…

* Le scandale Marilyn

de Sandra Shevey – éd. Presses de la Renaissance – 1987

Bonne biographie qui a le mérite de montrer Marilyn loin de la blonde idiote, et le système massacrant Holywoodien sous toutes les coutures. Pas mal mais ne m’a pas quand même laissé un souvenir impérissable.

* Marilyn Monroe : enquête sur un assassinat

de Don Wolfe – éd. Albin Michel – 1998

Passionnant. Se lit comme un policier.

 

* Marilyn Monroe – la biographie

de Donald Spoto – éd. Presses de la Cité – 1993

Idem. A lire impérativement. Fracassant. Edifiant.

 

Si vous voulez en savoir plus sur les Kennedy

* Les Kennedy – Une histoire américaine

de Pierre Norma – éd. Les Inédits – 2009

Excellent. Se lit vite et bien, n’est pas trop « politisé », est passionnant.

LE livre à lire si on ne connaît pas bien cette famille et que l’on veut comprendre le « pourquoi du comment » de leur inaltérable pouvoir et leur implacable ascencion. Fascinant et à leur image.

* Vengeance – La vérité sur un assissinat historique

de Peter Evans – éd. Michel Lafont – 2004

LE livre à lire lorsqu’on connaît déjà la famille Kennedy et que l’on souhaite en savoir plus sur ses rapports avec la mafia, Onasis, le vie de JFK et Jackie, etc.. et qu’on est familarisé avec toutes les personnes qui ont gravitté autour d’aux. (sinon on est un peu perdu, je vous préviens).

Là encore un travail incroyable d’enquête. Epoustouflant. Mais attention, ce n’est pas pour autant qu’à la fin du livre on sait qui a tué JFK. Mais bon, on en sait un peu plus sur beaucoup, beaucoup d’autres sujets. Assez politique, économique, parfois glamour, et toujours palpitant ! un véritable tour de force !

Et quand on pense qu’on ne sait pas tout…. ça ferait presque froid dans le dos !

* Edward M. Kennedy – Mémoires

ed. Albin Michel – 2009

Les mémoires de Ted.  Teddy, le petit frère. Le petit dernier.

Parfois un peu longuet et parfois un peu trop politisé. Passionnant jusqu’au début des années 70, mais après j’avoue que je décrochais un peu et j’ai eu un peu de mal à finir cet énorme pavé !

Mais très interressant quand même ! Le pouvoir du père, le pouvoir des frères…  tout y est ou presque. Rien de sulfureux pour autant. « on » a su édulcorer où il fallait !

* John et Jackie

de Christopher Andersen – collection j’ai lu – 1996

Sympathique. On n’apprend pas grand chose quand on connait déjà le couple mais ça se lit très bien.

 

 

Classé dans : Non classé — marilynetlouisXIV @ 8:37

…  les photos de  « 4 août 1962″  ont été postées.

L.

Classé dans : Non classé — marilynetlouisXIV @ 8:05

Bonjour à tous !

Vous l’avez peut-être remarqué, une nouvelle rubrique a été mise en place : « 4 août 1962″

Petite explication : lorsque j’ai créé ce blog en septembre dernier, c’était au départ simplement pour partager avec vous toutes les photos que j’avais dans l’ordi sur notre chère Marilyn.

Puis je me suis prise au jeu, j’ai commencé à écrire, à créer des tas de rubriques, etc, etc…  Bien sûr je n’ai malheureusement pas toujours le temps de vous poster tout ce que je voudrais et ce blog est bien loin d’être terminé ! mais bon, je m’y emploie, je m’y emploie !

Quoiqu’il en soit, j’ai toujours pensé que ce blog ne contiendrait que des informations sur Marilyn VIVANTE. Je me suis longtemps demandé s’il me fallait parler de sa disparition ou pas et en fin de compte, je pensais ne parler d’elle que de son vivant.

Et finalement….  eh bien oui, il y aura tout de même une rubrique concernant ce jour terrible. Ou plutôt cette nuit terrible.

Non pas pour vous assommer de toutes sortes de thèses  plus farlelues les unes que les autres, d’autres s’en sont chargés suffisemment jusque là.

Non, simplement parce que je pense qu’en fin de compte son décès ne peut être abordé que de la façon d’une enquête policière en tenant compte de tous les protagonistes de l’histoire, du contexte de l’époque, de l’état d’esprit de Marilyn à cette période de sa vie.

L’idée de cette rubrique a germé lorsque j’ai commencé à décrire les personnages jalonnant sa vie dans  « Entourage ».

Elle s’est accrue depuis quelques jours quand je me suis plongée dans ce livre img.jpg , véritable policier (thriller ?) qui, pour le moment, me passionne. On y retrouve beaucoup d’éléments corroborés par d’autres ouvrages traîtant du même sujet, et on y apprend pas mal de choses.

A voir la conclusion du livre, mais pour le moment je ne suis pas déçue. (quand je l’aurai terminé, je vous dirai s’il vaut vraiment le coup ou pas !)

Bref, tout cela pour vous dire que cette fameuse rubrique  « 4 août 1962″ est donc lancée.  Il me faudra du temps pour la compléter mais pour l’instant vous y trouverez une introduction et je vais également poster quelques photos. La suite se fera au fur et à mesure. Les investigations seront longues pour tout recouper.

En souhaitant que rien ne vous choque car il s’agit là simplement d’un souhait d’informer, en aucun cas de faire du sordide, du sensationnel ou du voyeurisme.

A bientôt,

L. 

Ce jour où tout a basculé…

Classé dans : 4 août 1962 — marilynetlouisXIV @ 7:47

Marilyn nous a quittés le 4 août 1962.

Son décès par overdose de barbituriques a été officiellement annoncé le 5 août 1962 et créé une onde de choc mondiale. Tout le monde resta absourdi. Tout le monde a cru à son suicide. Tout le monde a conscédé que c’était là une grande perte, que c’était si dommage, qu’elle était si belle, si adulée, que c’était un énorme gâchis.

Puis au fil des années, les rumeurs ont commencé à courrir.

Au fil des années les langues se sont (un tout petit peu) déliées, des questions se sont posées. Les principaux concernés se sont empressés de mettre ça sur le compte d’une « non acceptation » du décès d’une grande star hollywoodienne, comme c’est toujours le cas lorsque quelqu’un meurt prématurément et brutalement.

Mais certains ont insisté, enquêté, publié des ouvrages sur le sujet.

Le plus acharné, Robert Slatzer, grand ami de Marilyn, n’a jamais abandonné son combat pour la vérité. D’abord pris pour un fou, un exentrique, un de plus à se faire de l’argent sur le dos de la belle, il est à présent consulté par les journalistes qui souhaitent approfondir et/ou reprendre une enquête baclée.

Hélas, plus le temps passe, moins il reste de protagonistes vivants ou ayant envie de parler.

Alors? on ne saura sans doute jamais ce qu’il s’est passé cette fameuse nuit du 4 au 5 août 1962 au 12305 Fifth Héléna Drive. Mais on peut toujours essayer de  comprendre. Pour cela il faut reprendre point par point tous les éléments dont on dispose, tout étaler devant soi, bien séparer les éléments dont on est sûrs des suppositions, reprendre le cours chronologique des évènements, noter, recouper, trier et faire les bonnes déductions.

Travail de longue haleine. Travail de fourmis. Véritable enquête policière.

Je n’aurai pas ici la prétention de me substituer à quelqu’enquêteur que ce soit. Jamais ! En revanche, j’essayerai simplement de vous apporter les éléments dont je dispose de part mes sources diverses (beaucoup de livres  (voir la rubrique « bibliographie ») et quelques sources internet triées sur le volet -parce que sur le net on trouve vraiment tout et n’importe quoi !), je vais essayer de tout répertorier et vous apporter les éléments nécessaires pour que vous puissiez vous faire votre propre opinion en connaissance de cause.

Concernant les photos, après mûre reflexion, je vous mettrai tout ce que j’ai.  Ce n’est pas par voyeurisme, juste parce que ça fait partie de cette rubrique.

Vous trouverez donc ci-dessous tout ce que je possède pour l’instant. Attention certaines peuvent être choquantes lorsqu’on les voit pour la première fois.

J’agrémenterai également avec mes articles au fur et à mesure que je les écrirai et d’ici là peut-être aurai-je de nouvelles photos.

* La chambre :

1.jpg 2.jpg 4.jpg 3.jpg

 

* Les extérieurs :

11.jpg 21.jpg 31.jpg 

41.jpg 5fentre.jpg

Pat Newcomb refermant le portail après que tout le monde fut parti. On voit encore un journaliste tentant d’escalader le mur 6newcomb.jpg

Les scellés posés 6b.png

L’annonce officielle 7infos.jpg

 

* La levée du corps :

12.jpg 22.jpg 32.jpg 42.jpg

5.jpg 5b.jpg 6.jpg 7.jpg

 

* La morgue :

13.jpg 23.jpg 33.jpg 43.jpg

51.jpg 61.jpg 71.jpg 8.jpg

 

* Les funérailles :

Joe s’occupa de tout. Les funérailles eurent lieu le 8 août, à 13h.  au Westwood Memorial Park. Joe y exclut le « tout-hollywood ». Il veilla Marilyn toute la nuit.

Tenant leur promesse, Allan « Whitey » Snyder la maquilla et Agnès Flanagan la coiffa. 

Le cercueil était de bronze et l’intérieur tapissé de satin champagne. Marilyn portait dans ses mains un bouquet de roses thé, de Joe.

Ce fut Lee Strasberg qui fit l’éloge funèbre. 

14.jpg 24.jpg 34.jpg 44.jpg

6agnsflanagan.jpg Agnès Flanagan  7greenson.jpg Les Greenson

8miltonrudin.jpg Milton rudin  9patnewcomb.jpg Pat Newcomb

10strasberg.jpg Les Strasberg 121.jpg 141.jpg

15.jpg 16.jpg 16b.jpg 16c.jpg

17.jpg 18.jpg 19.jpg 20.jpg

211.jpg 221.jpg 241.jpg  

231.jpg  Joe et Joe Jr 25joe.jpg Joe et un ami

25a.jpg 25b.jpg 25bb.jpg 25c2.jpg

26.jpg 27.jpg 28.jpg 29.jpg 30.jpg

 

* L’enquête :

Voilà. En quelques photos, en quelques clics, en quelques instants, Marilyn n’est plus. Oui, mais après?

On l’a aimée, adulée, idolatrée et … entérrée. Bien sûr, entre-temps on s’est posé des questions, on a enquêté, on a rédigé un rapport d’autopsie, on a fait une conférence de presse et on a mis la tête sur le côté en déclarant « quel dommage, un suicide ».

Mouais…

Nous, nous allons tout reprendre depuis le début. D’abord, l’enquête. Ou le semblant d’enquête, histoire de dire qu’il y en a eu une.

Attention, nous sommes bien d’accord qu’il ne s’agit pas là de finir par dire   » c’est lui qui l’a tuée !  »  « on a trouvé l’assassin ! » ; non, il s’agit seulement d’essayer d’y voir plus clair parmi toutes les façons dont la mort de Marilyn a été abordée dans toutes les sortes d’ouvrages qui lui ont été consacrés. Et en toute humilité. Et sans jouer à l’apprenti détective.

Donc, lorsque tout a commencé, le petit jour du dimanche 5 août n’était pas loin. Le sergent Jack Clemmons était à son poste et reçu ce fameux coup de fil lui indiquant que Marilyn était morte. 4h25 du matin.

 

CABINE OF THE DEAD |
film streaming |
inderalfr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manga-zone
| les HIERARCHIES divines
| Pivotfj